Permaculture

PRÉSERVONS L’ÉCOSYSTÈME DU JARDIN

90% de la vie souterraine est dans les 10 premiers centimètres du sol ! Il apparaît alors clair que tout travail, même peu profond la perturbe profondément.

Or qui mieux que les vers de terre travaillent le sol en creusant tout un réseau de galeries qui structurent et aèrent jour après jour, nuit après nuit la terre que nous cultivons ?

Qui, mieux que les champignons mycorhiziens aident les plantes à se nourrir en utilisant le plus efficacement possible les ressources en eau et nutriments qui lui sont difficiles d’accès ?

Qui, mieux que les animaux du sol peut recycler les matières organiques pour créer une fumure idéale pour nourrir nos cultures ?

Qui mieux que les légumineuses et les bactéries qu’elles abritent dans leurs racines sait fixer l’azote de l’air pour l’amener dans le sol ?

Découvrons la vie du sol
« On estime actuellement que la faune du sol représente plus de 80 % de la biodiversité animale. Ses plus célèbres représentants, les vers de terre, sont la première biomasse animale terrestre : on en compte en moyenne une tonne à l’hectare en masse fraîche ! » (Aline Deprince, 2003)

Préserver ce milieu de vie extrêmement riche apparaît donc comme comme un enjeu à la fois agronomique et écologique majeur !

La organismes vivant du sol sont très diversifiés et sont classés en deux grandes catégories : la pédoflore et la pédofaune.

– La pédoflore contient toutes sortes de micro-organismes : bactéries, algues, myxomycètes et bien sûr champignons.
– La pédofaune est composé d’animaux et protozoaires (amibes, flagellés, ciliés.

Bien qu’étant pour la plupart microscopiques, ces organismes jouent un rôle majeur dans le fonctionnement des écosystèmes terrestres. Parmi ces rôles, nous pouvons recenser la décomposition des matières organiques, la stabilisation de la structure du sol, la mise à disposition de nutriments pour les végétaux et en particulier d’azote et de phosphore à travers des relations souvent symbiotiques avec les plantes.

Comment favoriser cette vie foisonnante ?
De nombreuses pratiques permettent de favoriser la vie du sol, mais ces pratiques seraient vaines si l’écosystème qu’est votre jardin subit certaines agression. Ces agressions sont de deux types : mécaniques et chimiques, autrement dit le travail du sol et les pesticides.

Afin de pallier à cela : réduire le travail du sol à son strict nécessaire et proscrire tout insecticide.

Jardinons Sol Vivant
Potager durable
La Ferme du Bec Hellouin