Falaise

la météorologie de Ardèche

Climatologie et météorologie de Ardèche

Les Records :

le plateau ardéchois ( Issanlas ) a enregistré - 24° degrés le 01/03/05 ( ancien record : - 22° le 06/03/71 )
Le record absolu étant de - 25° en février 1956.

Le record des températures maximales est de + 43,1° le 13/08/03 à Grospierres.

Le record de pluviométrie en 24h est de 792 mm à Joyeuse le 9/10/1827. ( ancien record national )

La Souche est la commune la plus arrosée : 2658 mm en 2002


La Pluviométrie :

crue


C'est sur la bordure sud-est du Massif Central, sur les Monts de Vivarais ( 1750m ) que la pluviométrie est la plus importante en Ardèche.

S'il ne tombe que 900 à 1000 mm d'eau sur la région des Gorges de l'Ardèche, la région du Tanargue est nettement plus arrosé puisque qu'il est tombé 2658 mm à La Souche en 2002.

L'intensité des pluies automnales peut prendre un caractère exceptionnel.

Ainsi, le matin du 22 septembre 1992, il a été recueilli plus de 300 mm d'eau en moins de 4 heures, dans les vallées cévenoles, de Sablières à Pereyres.

Il est tombé 266 mm sur Privas dans la nuit du 30 sept au 1 oct 1990,
et 372mm aux Vans dans la nuit du 2 au 3 nov et la matinée du 3 nov 1989,
ainsi que 600mm entre le 20 et le 21 sept 1980 à St Etienne de Lugdarès.

Les crues peuvent être soudaines et importantes.


Caractéristiques climatiques :

La situation géographique du département, traversé par le 45° parallèle, distant de 100 km de la Méditerranée et de 400 km de l'Atlantique, explique les influences climatiques méditerranéennes et océaniques.

C'est évidemment l'altitude qui commande le climat des zones de montagne.
En Bas Vivarais et en Cévenne, ainsi qu'en Basse Vallée du Rhône, les traits méditerranéens dominent nettement :

En Bas Vivarais, Cévenne et Basse Vallée du Rhône
l'été est chaud, avec de longues périodes sèches, interrompues par des manifestations orageuses parfois violentes.
L'Automne marqué par des pluies abondantes, souvent en octobre notamment sur la Cévenne.
L'Hiver est en général sec et doux, avec un peu de neige

La durée d'insolation annuelle avoisine les 2500 heures.

Le vent du nord (Mistral) peut être violent, principalement en vallée du Rhône, et occasionne des abaissements de température soudains et durables.

Haut et Moyen Vivarais
Il connaît des hivers rudes, avec de nombreuses chutes de neige et un vent glacial, la Burle, qui peut interdire toute circulation à cause des congères. Les étés y sont doux, mais souvent orageux le soir.
La brièveté des saisons intermédiaires rend les transitions et les contrastes thermiques plus sensibles.

La Montagne
Quant au Plateau Ardéchois, il connaît des hivers rudes, avec de nombreuses chutes de neige et un vent glacial,
la Burle, qui peut interdire toute circulation à cause des congères.
Les étés y sont doux, mais souvent orageux le soir. La brièveté des saisons intermédiaires rend les transitions et les contrastes thermiques plus sensibles.


burle


la Neige :

sur le Plateau, la neige peut tomber de novembre à avril.

Les épaisseurs atteignent parfois 2 ou 3 mètres en congères.

Le reste du Département ne connait pas beaucoup de chutes mais les quantités tombées peuvent être importantes.

Entre le 28 janvier et le 4 février 1986, d'importantes chutes s'abattent partout en Ardèche.

On relève 3m20 à Borne (poste en altitude) mais aussi 90cm à Arcens et 40cm à Aubenas.

La Montagne Ardéchoise : gare à la Burle


SOURCES ET DOCUMENTATION : Météo France